Tout Savoir sur l’Isolation des Combles Perdus : un atout incontournable

Carrousel de photos représentant des combles perdus

Le toit représente la première source de déperditions thermiques dans une habitation. Dans les maisons à toiture inclinée, l’espace sous la toiture, appelé combles, joue un rôle important dans l’efficacité énergétique. Une isolation des combles perdus insuffisante peut entraîner jusqu’à 30% de pertes de chaleur, impactant votre confort et votre facture énergétique.

Ce guide complet sur l’isolation des combles perdus, explique tout ce qu’il faut savoir en 2024, tels que les différentes méthodes et matériaux disponibles, les avantages, les coûts, les économies d’énergie réalisables, les aides financières, etc. Découvrez comment transformer ou améliorer cet espace pour le confort thermique et acoustique de votre maison, tout en réduisant vos dépenses énergétiques.

 

  • Économies d’énergie : L’isolation des combles perdus permet de réduire jusqu’à 30% vos dépenses de chauffage.
  • Confort : Température intérieure agréable et stable, été comme hiver.
  • Performance et Valorisation du bien immobilier : Améliore la performance énergétique de votre maison et augmente sa valeur.
  • Techniques d’isolation : Isolation par soufflage ou par la pose de rouleaux d’isolant, selon la configuration des combles.
  • Choix de l’isolant : Laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose… 
  • Épaisseur d’isolation : Épaisseur minimale de 30 cm (R=7 m².K/W) pour une isolation performante et éligible aux aides financières.
  • Professionnel RGE : Faire appel à un artisan certifié RGE pour une pose conforme aux normes et un accès aux aides.
  • Aides financières : MaPrimeRénov’, CEE, TVA 5,5%… Dispositifs disponibles pour réduire le coût de vos travaux.

Qu'est-ce que les combles perdus ?

Les combles perdus se définissent comme un espace sous toiture non aménageable, caractérisés par une hauteur limitée du sous plafond, une pente de toit faible ou une charpente encombrante. Toutefois, ces espaces offrent un potentiel important pour l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment grâce à l’isolation thermique.

Les combles perdus sont considérés comme inhabitable lorsque : 

  • La hauteur sous plafond est insuffisante : Une hauteur sous plafond inférieure à 1,80 m rend l’espace inconfortable et non conforme aux normes d’habitabilité. 
  • Faible pente de la charpente : Une pente de toit inférieure à 30° limite la hauteur disponible et rend l’aménagement difficile. 
  • Charpente encombrante : Une configuration complexe de la charpente avec de nombreuses poutres et éléments structurels, réduit l’espace disponible et empêche le bon aménagement des combles.

Pourquoi doit-on isoler les combles perdus ? ✅ Avantages

Schéma des déperditions thermiques des combles

 

L’isolation des combles perdus présente de nombreux d’avantages, tant sur le plan de la performance énergétique que sur celui du confort et de la valeur du bien immobilier :

  • Amélioration de l’inertie thermique et réduction des besoins énergétiques :

Une isolation efficace des combles perdus permet de réguler la température intérieure en limitant les déperditions de chaleur en hiver et la surchauffe en été. Le logement gagne en inertie thermique, réduisant ainsi les besoins de chauffage et de climatisation, et par conséquent, la consommation d’énergie.

  • Économies financières :

La diminution des besoins énergétiques se traduit par une baisse significative des factures de chauffage et de climatisation, pouvant atteindre 25 à 30%. L’investissement initial dans l’isolation des combles perdus est ainsi rapidement rentabilisé.

  • Confort thermique et acoustique :

L’isolation des combles perdus assure une température intérieure stable et homogène. De plus, certains isolants contribuent à l’amélioration de l’isolation phonique.

  • Prévention des problèmes d’humidité :

L’isolation des combles perdus contribue à la prévention des problèmes de condensation et d’infiltration d’eau, protégeant ainsi la structure de la toiture et également la santé des occupants.

  • Impact environnemental positif :

La réduction de la consommation d’énergie liée au chauffage et à la climatisation contribue à la diminution des émissions de gaz à effet de serre et participe ainsi à la protection de l’environnement.

  • Valorisation du bien immobilier :

L’amélioration de la performance énergétique du bâtiment grâce à l’isolation des combles perdus se traduit par une meilleure étiquette énergie, augmentant ainsi la valeur du bien immobilier.

Quand faut-il améliorer ou remplacer l'isolation des combles perdus ?

Isolation des combles perdus entre chevrons

 

L’évaluation de l’état de l’isolation des combles est importante pour garantir sa performance et son efficacité. Plusieurs signaux peuvent indiquer une défaillance de l’isolation, nécessitant une intervention.

Signaux montrant une isolation défectueuse

Présence d’humidité : L’humidité dégrade les performances des isolants, notamment la laine minérale. Il est essentiel d’identifier la source de l’humidité (infiltrations, condensation) et de la traiter avant d’envisager le remplacement de l’isolant.

Tassement de l’isolant : Les laines minérales peuvent se tasser avec le temps, réduisant leur épaisseur et leur efficacité. Une isolation des combles inférieure à 15 cm est souvent insuffisante et nécessite un complément ou un remplacement.

Phénomène de vagues : Une mauvaise pose de l’isolant, notamment la laine minérale en rouleaux, peut créer des « vagues » et des espaces d’air, réduisant considérablement l’efficacité de l’isolation.

 

Recommandations :

Il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié pour réaliser un diagnostic précis de l’isolation des combles et identifier les éventuelles défaillances. Un bureau d’études thermiques peut également être sollicité pour une analyse plus approfondie et des recommandations personnalisées en matière d’amélioration de la performance énergétique.

Diagnostic à distance :

En cas d’inaccessibilité des combles, des outils tels que la caméra thermique permettent d’évaluer l’isolation à distance.

L’identification précoce des problèmes d’isolation permet d’éviter des déperditions énergétiques importantes et de garantir un confort optimal dans l’habitation.

Les différentes Techniques d'isolation des combles perdus

Carrousel de photos représentant l'isolation des combles perdus par soufflage et avec des rouleaux de laine de verre

 

Les combles perdus, qui sont un espace non habitables situés sous la toiture, nécessite une technique de pose d’isolation particulière. Plusieurs méthodes existent :

Isolation par soufflage :

Cette technique consiste à projeter un isolant en vrac (laine minérale, ouate de cellulose) sur le plancher des combles à l’aide d’une machine spécialisée. Elle assure une répartition uniforme de l’isolant, réduisant les ponts thermiques et garantissant une isolation continue et performante. La rapidité et la simplicité de mise en œuvre font de cette technique une solution économique et prisée par les professionnels.

Isolation en rouleaux :

L’isolation en rouleaux, est généralement posée en couches successives entre les solives du plancher des combles. Une première couche est placée entre les solives, suivie d’une seconde couche recouvrant les solives pour assurer la continuité de l’isolation et limiter les ponts thermiques. Cette technique est plus accessible aux particuliers car elle ne requiert aucune machine pour poser l’isolation.

Pare-vapeur :

Le pare-vapeur est un élément essentiel pour éviter la condensation de la vapeur d’eau dans l’isolant, ce qui pourrait dégrader ses performances et endommager la charpente. Il est généralement placé du côté chauffé de l’isolant. Il permet ainsi d’assurer la pérennité de l’isolation dans les combles perdus.

Quel isolant choisir pour isoler les combles perdus ?

Carrousel de photos représentant un rouleau de laine de verre, de l'isolant en laine de roche et de l'isolant en ouate de cellulose pour l'isolation des combles perdus

 

Le choix de l’isolant dépend de divers critères, tels que les performances thermiques, le prix, etc. La laine de verre, la laine de roche, le polyuréthane et les isolants biosourcés (ouate de cellulose, laine de bois) sont des solutions courantes, chacune présentant des avantages et des inconvénients.

Épaisseur d’isolation

Tout d’abord, la réglementation thermique impose une résistance thermique minimale de 7 m².K/W pour les combles perdus afin de bénéficier des aides financières. Cette valeur correspond à environ 30 cm d’isolant traditionnel. Cependant, une épaisseur supérieure jusqu’à 10 m².K/W (environ 40 cm) est recommandée pour un confort optimal.

 

La sélection de l’isolant pour les combles perdus nécessite donc de prendre en compte les performances thermiques, le confort d’été, les aspects économiques et environnementaux. Voici un guide pour orienter votre choix :

1. Laine de verre : un choix économique 

La laine de verre est l’isolant le plus répandu et le plus économique. Facile à mettre en œuvre, elle convient parfaitement à l’isolation des combles perdus par soufflage. Cependant, sa faible densité limite son impact sur le confort d’été.

2. Laine de roche : un choix intermédiaire 

La laine de roche offre des performances thermiques similaires à la laine de verre, avec un léger avantage en termes de confort d’été grâce à sa densité supérieure. Elle est également maîtrisée par les professionnels et représente un bon compromis entre coût et performance.

3. Ouate de cellulose : un choix technique 

La ouate de cellulose est un isolant biosourcé, il se distingue par sa forte capacité thermique et sa densité, assurant un excellent confort d’été. Son coût est légèrement supérieur aux isolants traditionnels, mais reste raisonnable. La laine de bois offre des performances comparables, mais à un prix plus élevé et avec un comportement au feu moins favorable.

Les isolants à éviter

Les isolants issus de la pétrochimie, tels que le polystyrène et le polyuréthane, offrent une bonne performance thermique en hiver, mais ils ne contribuent guère au confort d’été en raison de leur faible capacité thermique.

 

Comparatif des isolants pour combles perdus
Isolant Conditionnement Epaisseur minimale (cm)
Laine de verre Vrac 33
Laine de verre Rouleau 30
Laine de roche Vrac 32
Laine de roche Rouleau 30
Ouate de cellulose Vrac 35
Laine de bois Vrac 35

💶 Combien coûte l'isolation des combles perdus ?

Le coût de l’isolation des combles perdus va dépendre de plusieurs facteurs, notamment la surface à isoler, la technique d’isolation choisie et le type d’isolant utilisé. En moyenne, il faut prévoir un budget compris entre 20 et 70 € par mètre carré.

Sans les aides financières, le prix moyen est plutôt de 35 € par m² . Ce prix peut varier en fonction de la surface totale à isoler, de l’épaisseur d’isolant nécessaire pour atteindre les performances énergétiques souhaitées, du type d’isolant sélectionné (laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose, etc.), et des tarifs pratiqués par les professionnels.

Il est conseillé de demander des devis détaillés à plusieurs entreprises spécialisées afin de comparer les offres et de choisir la solution la plus adaptée à vos besoins et à votre budget. Il faut savoir qu’il existe des aides financières disponibles, qui peuvent réduire considérablement le coût final de votre projet d’isolation.

Comparatif des prix
des matériaux isolants pour combles perdus
Isolant Conditionnement Prix Moyen (sans pose)
Laine de verre Vrac Entre 15€ et 20€/m²
Laine de verre Rouleau 23€/m²
Laine de roche Vrac Entre 18€ et 25€/m²
Laine de roche Rouleau Entre 18€ et 25€/m²
Ouate de cellulose Vrac Entre 8€ et 13€/m²
Laine de bois Vrac Entre 5€ et 25€/m²

Obtenir des Aides Financières pour l'isolation des combles perdus : Démarches et Critères d'Éligibilité

L’isolation des combles perdus peut bénéficier d’un soutien financier non négligeable grâce à divers dispositifs mis en place. Toutefois, l’accès à ces aides est soumis à des conditions et des démarches spécifiques.

Logo Qualibat RGE

Démarches pour l’obtention des aides

Seul un professionnel certifié RGE peut réaliser les travaux d’isolation pour que le projet soit éligible aux aides financières.

  • Visite technique préalable :

Le professionnel RGE doit effectuer une visite technique pour évaluer l’état des combles, déterminer les solutions d’isolation adaptées et établir un devis précis.

  • Demande d’aides financières :

Une fois le devis finalisé, il est important d’effectuer la demande d’aides financières avant le début des travaux, car certains dispositifs exigent une validation préalable.

 

Logo Maprimerénov'

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide de l’État destinée à financer les travaux de rénovation énergétique des logements de plus de 15 ans. Son montant varie en fonction des revenus du foyer et du lieu de résidence.

 

Logo CEE

Les primes CEE

Les primes CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) sont des aides versées par les fournisseurs d’énergie pour encourager les travaux de rénovation énergétique.

 

Logo TVA taux réduit 5,5%

Le taux de TVA réduit pour les travaux de rénovation des combles

L’isolation des combles bénéficie d’un taux de TVA réduit à 5,5%, appliqué directement sur la facture du professionnel RGE. Aucune démarche spécifique n’est nécessaire pour en bénéficier, à condition que l’entreprise réalisant les travaux soit certifiée RGE.

 

Les aides financières des régions

En complément des aides nationales, des collectivités territoriales (régions, départements, communes) proposent des aides financières pour les travaux de rénovation énergétique, dont l’isolation des combles.

Nature des aides :

  • Subventions directes.

  • Exonération de la taxe foncière (pour les propriétaires).

Modalités d’attribution :

Les aides locales varient en fonction des régions et des dispositifs mis en place. Il est conseillé de se renseigner auprès des autorités compétentes pour connaître les aides disponibles et les conditions d’éligibilité.

 

En conclusion, l’accès aux aides financières pour l’isolation des combles nécessite de respecter certaines conditions, notamment la réalisation des travaux par un professionnel RGE et l’atteinte d’un niveau de performance thermique défini par la réglementation. Il est essentiel de s’informer sur les dispositifs disponibles et d’effectuer les démarches avant le début des travaux pour bénéficier de ces aides substantielles.

À quels professionnels confier l’isolation de ses combles perdus ?

Pour garantir la qualité et la pérennité de l’isolation des combles perdus, il est important de confier vos travaux à des professionnels qualifiés et expérimentés. Privilégiez les entreprises spécialisées dans l’isolation et disposant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce label atteste de leur compétence en matière de rénovation énergétique et vous permet de bénéficier des aides financières disponibles.

Réglementation thermique et normes pour l'isolation des combles perdus

L’isolation des combles perdus est soumise à des normes strictes définies par la réglementation thermique en vigueur. En France, la RT Existant, applicable aux bâtiments existants, impose une résistance thermique minimale de 7 m².K/W pour l’isolation des combles perdus afin de pouvoir prétendre aux aides financières.

Cette résistance thermique, notée R, représente la capacité de l’isolant à s’opposer au passage de la chaleur. En pratique, cela correspond à une épaisseur d’environ 30 cm d’isolant, comme la laine de verre ou la laine de roche.

Les professionnels RGE sont tenus de respecter ces normes et de proposer des solutions d’isolation conformes à la réglementation en vigueur. Cette exigence permet de garantir la performance énergétique de l’isolation, d’optimiser les économies d’énergie et de contribuer à la réduction de l’empreinte carbone du bâtiment.

❓ FAQ

1. Comment ça fonctionne les combles perdus ?

L’isolation des combles perdus améliore le confort et réduit la facture de chauffage en limitant les déperditions thermiques. Les techniques courantes sont le soufflage d’isolant en vrac (laine minérale, ouate de cellulose) ou la pose de rouleaux entre les solives. L’épaisseur minimale recommandée est de 30 cm pour une résistance thermique de 7 m².K/W. Il est essentiel de faire appel à un professionnel RGE pour une pose conforme aux normes et éligible aux aides financières.

2. Quel est le prix des combles perdus ?

L’isolation des combles perdus coûte entre 20€ et 70€/m², avec un prix moyen de 35€/m² hors aides. Le coût varie selon la surface, l’isolant, l’épaisseur, la technique et la région. Plusieurs aides financières (MaPrimeRénov’, CEE, TVA 5,5%) peuvent réduire la facture.

3. Quel est le meilleur isolant pour les combles perdus ?

Les isolants les plus utilisés pour l’isolation des combles perdus sont :

  • Laine de verre : Excellent rapport qualité-prix et facile à poser
  • Laine de roche : Plus résistante au feu et meilleure isolation phonique. Elle offre un meilleur confort dété à un prix légèrement supérieur
  • Ouate de cellulose : Isolant biosourcé avec de bonnes performances thermiques et acoustiques. Elle assure un excellent confort dété mais coûte plus cher.

 Il est conseillé d’opter pour une épaisseur d’au moins 30 cm (R=7 m².K/W) pour bénéficier des aides et de 40 cm pour un confort optimal.

4. Est-ce que l’isolation des combles perdus est rentable ?

Oui, l’isolation des combles perdus est un investissement rentable. Les économies d’énergie réalisées permettent de compenser le coût des travaux rapidement.

5. Quelles sont les aides disponibles pour l’isolation des combles perdus ?

Plusieurs aides financières sont disponibles :

  • MaPrimeRénov’ : Aide de l’État pour les travaux de rénovation énergétique.
  • CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) : Aides proposées par les fournisseurs d’énergie.
  • TVA à taux réduit : Taux de TVA à 5,5% sous certaines conditions.

Lire Aussi :

Logo ARS et logo Qualibat RGE

ARS Lille
Zone d’activités London Park
60 rue de Londres N°14
59000 Lille

03.20.95.25.73 contact@ars-toiture.fr

Informations

 

Services

  • Couverture
  • Zinguerie
  • Charpente
  • Rénovation
  • Extension
  • Réfection
  • Étanchéité
  • Bardage
  • Bac Acier
  • Isolation
  • Fenêtres
  • EPDM
  • Gouttière/Chéneau

©2024 UX Themes

Terms Privacy Cookies